La revue
Un lien avec les MS et avec La Salette

Service Abonnement

Accueil > Histoire des MS > Textes fondateurs > Mandement de Mgr Ph de Bruillard du 1° mai 1852

Mandement de Mgr Ph de Bruillard du 1° mai 1852



Mandement de Mgr Philibert de Bruillard du 1° mai 1852 : Les Missionnaires de Notre Dame de la Salette

"Quelque importante que soit l’érection d’un sanctuaire, il est quelque chose de plus important encore, ce sont les ministres de la religion destinés à desservir, à accueillir les pieux pèlerins, leur faire entendre la Parole de Dieu, à exercer envers eux le ministère de la réconciliation, à leur administrer l’auguste sacrement de nos autels, à être pour tous les dispensateurs fidèles des mystères de Dieu et des trésors de l’Eglise.

"Ces prêtres seront appelés les "MISSIONNAIRES DE ND DE LA SALETTE". Leur création et leur existence seront, ainsi que le sanctuaire lui-même, un monument éternel, un souvenir perpétuel de l’Apparition miséricordieuse de Marie.

"Ces prêtres, choisis entre beaucoup d’autres pour être les modèles et les auxiliaires du clergé des villes et des campagnes, auront une résidence habituelle dans la ville épiscopale. Ils séjourneront sur la Montagne pendant la saison du pèlerinage et, pendant l’hiver, ils évangéliseront les différentes paroisses du diocèse.

"C’est donc un corps de missionnaires diocésains que nous instituons dès à présent, que nous voulons vivifier et agrandir de tout notre pouvoir, au prix de tous les sacrifices et avec le concours de nos pieux diocésains et surtout de notre bien-aimé clergé.

"Ces missionnaires suppléeront à ce que ne peuvent faire les corps religieux que nous avons appelés, accueillis, dont nous avons reçu tant d’éminents services, dont nous proclamons fortement le dévouement au diocèse, les vertus religieuses, le savoir, le zèle et les succès. Daigne la Vierge Immaculée, le Grand Saint Dominique, l’illustre S. Ignace faire descendre sur leurs enfants chéris une pluie abondante de grâces ! Cependant, ne pouvons-nous pas dire avec le Divin Maître : la moisson est abondante et les ouvriers en petit nombre (Mat 9, 37) Puissent-ils être bientôt assez nombreux pour que les paroisses de notre diocèse jouissent tour à tour des bienfaits inestimables d’une mission après un certain nombre d’années ! Déjà, d’autres diocèses possèdent ce précieux avantage.

"Ce corps de Missionnaires est comme le sceau que nous voulons mettre aux autres œuvres que, par la grâce de Dieu, il nous a été donné de créer. C’est pour ainsi dire, la dernière page de notre testament ; c’est le dernier legs que nous voulons laisser à toutes et à chacune de nos paroisses ; nous voulons revivre au milieu de vous, nos très chers frères, par ces hommes respectables qui, en vous parlant de Dieu, vous feront souvenir de prier pour nous..." "Aussi, nos chers collaborateurs, avez-vous salué avec des acclamations de joie notre pensée dès qu’elle vous a été connue : preuve éclatante de la communauté de vues et de sentiments qui existe entre vous et celui que Dieu a placé à votre tête.

"Cette société de prêtres, destinée à devenir vos puissants auxiliaires, et qui, pour le devenir, font le sacrifice de leur personne, de leur position avantageuse, et embrassent la vie pauvre, dure, laborieuse de l’homme apostolique, réclame votre généreux concours, ainsi que celui de vos honorables paroissiens. Il leur faut nécessairement à Grenoble une maison qui leur serve de noviciat pour former les jeunes prêtres, où dans le recueillement et l’étude, ils se préparent à de nouveaux travaux et dans laquelle ils puissent honorablement abriter leur vieillesse. Il leur faut un modeste mobilier, du linge, une bibliothèque, etc. Tout cela leur viendra de votre générosité qui nous est si bien connue ! Tant d’autres œuvres dans notre diocèse ont commencé sans autres ressources que celles qui leur étaient réservées par la Providence, et sont aujourd’hui en voie de prospérité !

"Une des plus belles œuvres que vous puissiez créer, nos chers collaborateurs, et la chose est possible dans plusieurs paroisses, c’est une fondation qui assure une mission à votre troupeau, tous les huit ou dix ans. Il en existe déjà de ce genre, et on peut réussir à en augmenter le nombre. Jamais on ne dira assez de quel prix est aux yeux de Dieu une telle œuvre, de quel mérite elle est pour le fondateur.

"La Sainte Vierge a apparu à la Salette pour l’univers entier, qui peut en douter ? Mais elle a apparu aussi spécialement pour le diocèse de Grenoble, qui va en retirer deux avantages inappréciables : un nouveau sanctuaire à Marie, un corps de Missionnaires Diocésains. Ces deux œuvres ne sont devenues possibles que par l’Apparition, et pour toujours elles perpétueront le souvenir de l’Apparition.

Haut de page
Calendrier

Mandement de Mgr Ph de Bruillard du 1° mai 1852

« avril 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 


Voir tous les évènements

Rechercher